Les bienfaits des compléments

On ne considère pas généralement les compléments de vitamines et de minéraux comme un moyen d’éviter des carences. Mais de nombreuses recherches scientifiques ont révélé qu’ils pouvaient aussi permettre de prévenir, voir traiter des maladies et que les doses nutritionnelles optimales pourraient être plus élevées qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Est-il vraiment utile de prendre des compléments lorsque l’on est en bonne santé ? Le lecteur trouvera ci-après la réponse à cette question.

Qui a besoin de compléments ?

On pense souvent que, si l’on se nourrit de manière à éviter des carences spécifiques et que l’on est en bonne santé, les compléments nutritionnels sont superflus. Mais, même si l’on admet que les taux de vitamines et de minéraux officiellement conseillés sont suffisants, une bonne fraction de la population ne les trouve pas dans son alimentation.

La majorité d’entre nous ne mange pas assez de fruit et de légumes, moins que les cinq portions par jour nécessaires pour rester en bonne forme et prévenir la maladie.

Au détriment des aliments a hautes valeurs nutritionnelles, nous préférons souvent les frites et négligeons les brocolis, choisissons une pâtisserie plutôt qu’un fruit et oublions l’existence de l’eau pure.

Avec de tels choix, nous adoptons un régime qui est non seulement trop riche en graisse et en sucre, mais dont le contenu en vitamines, minéraux et phytonutriments protecteurs est loin d’être idéal.

Objectifs nutritionnels à atteindre.

D’après les dernières enquêtes, notre alimentation est souvent déficitaire en plusieurs en plusieurs minéraux et vitamines. Chez 20 % des hommes, 30 % des femmes et 50% des adolescentes, l’apport conseille de calcium est loi d’être atteint, il en est de même pour le magnésium chez plus de 20% des adultes, et pour l’acide folique chez 25% des femmes.

Même avec un régime soigneusement conçu sur le plan nutritionnel, il est difficile d’atteindre les taux de fer recommandes, en particulier pour les adolescentes et les femmes, et le risque est majeur pour celles qui adoptent un régime végétarien.

Enfin certaines substances spécifiques : huiles de poisson, isoflavones de soja, probiotique, etc. considérées aujourd’hui comme bénéfique pour la santé peuvent être absents d’un régime équilibré.

Si l’on n’arrive pas à se nourrir correctement chaque jour, c’est en prenant des compléments que l’on pourra corriger d’éventuelles déficiences, voire attendre un apport nutritionnel optimal.

 

Référence:

Gérard Pacaud, Marie-France Six-Tout savoir sur les vitamines et les minéraux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*